•  

    Tout est dans le putt 

    Trois amis s'apprêtent à prendre le départ au Un, quand le starter s'approche d'eux :

    "Excusez-moi, voyez-vous cette belle jeune dame sur le putting green?"

    Les trois joueurs la regardent et reconnaissent qu'elle est très belle.

    "Elle joue aussi bien au golf qu'elle est belle", dit le starter, "et elle cherche des partenaires pour faire un quatre-balles. Si vous êtes d'accord, elle se joindra à vous avec plaisir.

    Les trois sont enchantés et commencent à jouer. Effectivement elle est une bonne joueuse et ils font une très bonne partie.

    Au green du 18 elle a un putt de 10 mètres dont elle étudie la ligne. Elle s'arrête et dit " Messieurs, je ne peux vous dire à quel point ça a été un plaisir pour moi de jouer avec vous aujourd'hui. Vous êtes des très bons golfeurs, et charmants messieurs en plus! J'ai ce putt de 10 mètres pour battre mon propre record. Voilà ce que je vous propose : Celui de vous qui m'aidera à y parvenir... je passerai la nuit avec lui."

    Le premier étudie la ligne avec application et lui dit "10 cm à gauche".

    Le deuxième "5 cm à droite". 

    Le troisième regarde la ligne, la regarde et relève la balle en disant "Bah, c'est ok, le putt est donné!"

     


    Ah!!! Les sorties de bunkers 

    C'est un octogénaire golfeur qui déménage pour s'installer en province. 

    Aussitôt installé, il s'empresse d'aller au golf de sa nouvelle ville pour s'inscrire. 

    Une fois les formalités remplies, il demande à l'accueil s'il y a un membre qui accepterait de faire une partie avec lui. Hélas ! tous les membres présents sont déjà partis sur le parcours et le réceptionniste ne lui trouve pas de partenaire de jeu ... 

    Voyant le papy tout dépité, le pro du club qui passe par là lui propose de faire une partie avec lui. Enchanté, le papy accepte. 

    Le pro lui demande alors combien de coups il doit lui rendre. Notre octogénaire lui répond qu'il n'a pas besoin de coups rendus, qu'il se débrouille plutôt pas mal et qu'il a juste des difficultés pour sortir des bunkers. Il propose même au pro, non seulement de jouer en brut, mais également d'intéresser la partie pour lui donner un peu de piquant. Le pro accepte en souriant et les voilà partis sur le parcours. 

    Effectivement, le papy se débrouille très bien si bien qu'ils se retrouvent "all square" au départ du 18, un par 4. 

    Sur le 18, les 2 mettent leur drive plein fairway. Au 2ème coup, le pro touche le green en régulation mais à une quinzaine de mètres du trou alors que le papy, met sa balle dans le bunker de green à moins de 10 mètres du trou. Le pro putte en 1er, sa balle s'arrête à 30 cm du trou et le papy lui donne le par. 

    Notre octogénaire descend dans le bunker, se concentre, lance son swing et réussit une formidable sortie de bunker qui pitche à 2 m du mât et vient mourir dans le trou pour birdie. Il remporte donc le trou et le match. 

    Le pro s'approche de lui, toujours dans le bunker, pour le féliciter : "Bravo, superbe coup ! ... mais ne m'aviez-vous pas dit que vous aviez des difficultés à sortir des bunkers ?" 

    "En effet, répond le papy, d'ailleurs auriez-vous l'obligeance de me tendre la main ?"  

     

     


    Héritage 

    Un couple est assis au 19ème trou quand soudainement la femme pense à la mort et se tourne vers son mari en lui demandant :

    "Chéri, si je meurs, donnerais-tu à ta prochaine femme mon solitaire de 10 000 € ?". -Certainement, sinon ce serait du gaspillage !

    "Chéri, et ma collection de visons ?".

    -Bien sûr, sinon les souris les mangeront !

    "Chéri, et ma nouvelle série de Callaway que tu m'as acheté la semaine dernière ?".

    -Bien sûr que non, elle est gauchère !


    Vestiaires 

    Un joueur prend par erreur sa douche dans le vestiaire des dames. 

    Alors qu'il sort entièrement nu de la cabine, il tombe sur trois joueuses. Dans un curieux réflexe, il choisit de se cacher précipitamment le visage, et non le reste.

    -Ce n'est pas mon mari, décrète la première femme.

    -Tu as raison, ma chérie, ce n'est effectivement pas ton mari, opine la seconde, qui est aussi sa meilleure amie.

    -Il n'y a plus de moralité chez les visiteurs ! tranche la troisième. Car je peux vous l' assurer, ce n'est pas un membre du club.